Écoresponsabilité du congrès

L’environnement :
une responsabilité partagée !
Il est ainsi naturel que
le Congrès mondial ICLEI 2018
sur le développement durable
soit un événement écoresponsable !
Nous remercions d’ailleurs
notre partenaire pour son soutien
dans la réalisation de l’événement.

Politique d’écoresponsabilité du congrès ICLEI 2018

Dans le cadre de l’accueil par Montréal comme ville hôte du Congrès mondial ICLEI en 2018, et en continuité avec le troisième plan de développement durable de la collectivité montréalaise “Montréal durable 2016-2020”, la Ville de Montréal souhaite mettre de l’avant une politique d’écoresponsabilité pour ce congrès.

Pour ce faire, elle souhaite mobiliser l’ensemble des acteurs et parties prenantes du Congrès dans une démarche de prise de conscience et d’application de plusieurs actions qui viseront à minimiser l’empreinte écologique et maximiser les impacts sociaux et environnementaux. Le plan d’action en écoresponsabilité offrira aux parties prenantes un cadre afin qu’elles puissent prendre des décisions éclairées incorporant les principes de développement durable lors d’acquisition de services et de produits. Elle identifiera les stratégies à toutes les étapes de la planification, et proposera des actions concrètes pour diminuer la consommation en énergies fossiles, en eau, en matières premières et en matières transformées et à mettre en place un système responsable de gestion des matières résiduelles. Finalement, elle prévoira la communication des initiatives accomplies, dans un but de sensibilisation et d’éducation, auprès des employés de la Ville, d’ICLEI International, des participants au Congrès, des fournisseurs de services et des partenaires.

Afin de concrétiser cet engagement ferme, la Ville de Montréal souhaite faire certifier le Congrès mondial ICLEI 2018 par la norme du BNQ 9700-253 sur la gestion responsable d’évènements, qui définit les critères relatifs aux bonnes pratiques de gestion que l’organisateur d’évènements doit appliquer. La norme du BNQ sert de cadre de référence à un programme volontaire de certification. Elle permet de faire reconnaitre par une tierce partie indépendante la conformité des pratiques de gestion responsable d’évènements d’un organisateur d’évènements.

Politique d’acquisition responsable du congrès ICLEI 2018

Acquisition écoresponsable : Mode d’approvisionnement qui intègre des critères environnementaux et sociaux aux processus d’achat des biens et des services comme moyen de réduire l’impact sur l’environnement, d’augmenter les bénéfices sociaux et de renforcer la durabilité économique des organisations, tout au long du cycle de vie des produits (Sustainability Purchasing Network, 2006).

Par la présente politique, le congrès ICLEI 2018 souhaite sensibiliser ses fournisseurs aux notions d’écoresponsabilité et de développement durable, définir des principes directeurs qui encadreront l’acquisition de fournisseurs de biens et services pour le congrès, et encourager les fournisseurs à mettre en pratique des principes d’acquisition responsable dans leur propre approvisionnement.

Mesures d’écoresponsabilité mises en place

Sont énumérés ci-dessous les mesures mises en place par la Ville de Montréal et ses partenaires afin d’assurer une empreinte écologique minimum au Congrès ICLEI 2018 :

  • Développement d’un plan d’action en gestion responsable du congrès ICLEI 2018;
  • Diffusion de ce plan d’action auprès de toutes les parties prenantes;
  • Formation personnalisable pour les parties prenantes au besoin;
  • Sélection d’un site d’événement détenteur d’une certification environnementale qui met en place des bonnes pratiques de gestion en terme de développement durable : Le Palais des Congrès de Montréal détient la certification BOMA BESTMD ainsi que la certification ASTM-APEX comme lieu de congrès écoresponsable;
  • Sélection d’hôtels à distance de marche du site de l’événement et promotion de l’utilisation du transport en commun;
  • Documentation de la consommation de GES durant la planification et pendant l’événement;
  • Implantation d’une approche “zéro-papier” autant que possible, que ce soit au niveau de l’impression des documents préparatoires ou dans les communications officielles;
  • Adoption de mesures qui visent une réduction d’énergie électrique lors de l’événement (ventilation, éclairage, etc.);
  • Plan de signalisation qui minimise la signalisation imprimée et utilise les supports déjà en place (physiques et électroniques);
  • Sélection des matériaux utilisés (réduction à la source, recyclables, recyclés) par le décorateur général dans les kiosques et la signalisation;
  • Réduction au niveau de l’exposition : communiquer aux exposants les objectifs visées et solliciter leur participation;
  • Sélection privilégiée par le traiteur d’aliments :
    • Locaux et de saison
    • Biologiques
    • Équitables
    • Disponibles en vrac
    • Végétariens
  • Installation d’îlots de gestion de matières résiduelles (recyclage, cueillette des liquides et compostage) aux endroits stratégiques au PCM;
  • Réduction drastique de l’utilisation de contenants individuels et offre des condiments et autres aliments en vrac dans la mesure du possible;
  • Redistribution de la nourriture non-périssable non consommée à un organisme de charité local
  • Établissement d’une “brigade verte” afin de sensibiliser les participants sur place des initiatives individuelles qu’ils peuvent prendre, tel qu’effectuer un tri à la source des matières résiduelles, remplir leur bouteille d’eau, etc.
  • Évaluation et compensation des GES produits lors de la planification et le déroulement des évènements.